Le boom des pays émergents ... et de l'or

Publié le par SES - Lycée Denis-Diderot - NAIROBI, Kénya

graph.jpgTandis que l'économie française stagnait, l'activité des entreprises qui composent le CAC 40, elle, est repartie de l'avant au premier trimestre. Leur chiffre d'affaires global a progressé de 5,43 % au cours des trois premiers mois par rapport à la même période de 2009, selon l'étude du cabinet d'audit et de conseil PricewaterhouseCoopers (PwC) réalisée en exclusivité pour Le Monde.

Certes, la performance se compare à un début d'année 2009, point bas dans la foulée de la crise financière de l'automne 2008. Mais après cette année noire, qui s'est soldée par un recul de chiffre d'affaires de 8,86 % sur douze mois, ce regain d'activité apporte la confirmation que, pour les grandes multinationales, la crise est bel et bien terminée. "La majorité des sociétés du CAC40 parlent d'une reprise au premier trimestre, qui devrait se poursuivre sur le reste de l'année", constate Thierry Charron, responsable de l'activité Communication financière de PwC.

 

Production industrielle - Base 100 en 2000

 

"On se situe dans une phase de montée en puissance de la reprise. Les anticipations de résultats étaient assez ambitieuses et elles sont dépassées, ce qui conforte notre optimisme : on pourrait assister à une hausse de 30 % des résultats sur l'ensemble de 2010", assure Romain Boscher, directeur des gestions chez Groupama Asset Management.

Les grandes entreprises françaises (Pernord Ricard, Danone, LVMH, Michelin, etc.) sont actrices d'une sortie de récession à plusieurs vitesses entre des pays émergents qui tournent à plein régime – Chine en tête –, des Etats-Unis qui accélèrent et une Europe qui reste à la traîne.

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2010/05/12/ecb1f9e2-5f44-11df-8b87-ebd4ab716cad.jpgLes cours de l'or continuent de leur côté de flamber (ils ont été multipliés par 4 en dix ans). Les maisons de gestion le conseillent à l'unisson: «Détenez de l'or physique !». L'appréciation des cours du métal jaune pourrait se poursuivre. Les stratégistes de la banque Pictet tablent carrément sur une once «au minimum» à 2.000 dollars d'ici à 2014.

Tant que la crise n'est pas terminée, l'or est considéré comme le parfait actif anti-monnaie papier, ce qui n'est pas le cas du dollar, et ce qui en fait un actif encore plus sûr.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article